Cette start-up norvégienne veut construire des maisons à partir de plastique 100% recyclé

Écrit par Mathilde le 28/11/2020

Par Victoria Masterson

Utiliser l'un des problèmes du monde pour en résoudre un autre est la philosophie derrière la mission d'une start-up norvégienne de développer des logements abordables fabriqués à partir de plastique 100% recyclé.


Depuis 1950, plus de neuf milliards de tonnes de plastique ont été produites dans le monde, dont seulement 9% sont recyclées, selon l'entreprise de technologie du bâtiment Othalo, tandis que près d'un milliard de personnes vivent dans des bidonvilles.

En coopération avec ONU-Habitat, le programme des Nations Unies pour les colonies et le développement urbain durable, des éléments pour la construction de trois maisons de démonstration ont été créés pour lutter contre la pénurie de logements en Afrique.

«Rien qu'en Afrique subsaharienne, le besoin immédiat de logements abordables est de 160 millions d'unités», explique l'entreprise.

En raison de l'urbanisation rapide, il devrait passer à 360 millions d'ici 2050. Cependant, avec les déchets plastiques d'aujourd'hui, Othalo estime que plus d'un milliard de maisons peuvent être construites.

En 2021, la première usine sera construite au Kenya dans laquelle des éléments tels que des cloisons pour murs, plafonds et sols seront fabriqués à partir de plastique recyclé.

Maisons durables

Selon ONU-Habitat, environ 60% des personnes vivant dans les zones urbaines d'Afrique vivent dans des établissements informels. Dans le même temps, les pays africains ont importé environ 230 tonnes de plastique entre 1990 et 2017, "dont la plupart se sont retrouvées dans des décharges et ont posé un énorme défi environnemental", ajoute l'agence.

Le Directeur exécutif adjoint d'ONU-Habitat, Victor Kisob, a déclaré que l'objectif du partenariat avec Othalo est "de promouvoir des logements décents, durables et abordables pour tous".

Vue d'artiste d'une communauté othalo, présentée par l'architecte Julien De Smedt. Othalo

Le processus Othalo déchiquette les déchets plastiques et les mélange avec d'autres éléments, y compris des matériaux non combustibles. Des composants sont utilisés pour construire jusqu'à quatre étages, avec une maison de 60 mètres carrés composée de huit tonnes de plastique recyclé. Une usine à une seule ligne peut produire 2 800 unités résidentielles par an.

Après des tests en laboratoire réussis, l'usine d'Othalo en Estonie a commencé à produire des composants pour la construction de trois maisons de démonstration pour la capitale kényane Nairobi. Yaoundé, la capitale du Cameroun et Dakar, la capitale du Sénégal.

Le fondateur d'Othalo, Frank Cato Lahti, développe et teste la technologie depuis 2016 en collaboration avec SINTEF, une organisation de recherche indépendante de 70 ans à Trondheim, en Norvège, et des experts de l'Université norvégienne de Tromsø.

Frank Cato Lahti, fondateur d'Othalo. Othalo

Selon les projections, près de sept personnes sur dix dans le monde vivront dans des zones urbaines d'ici 2050. Plus de 90% de cette croissance aura lieu en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

«Sans planification urbaine efficace, les conséquences de cette urbanisation rapide seront dramatiques», prévient ONU-Habitat.

Le manque de logements convenables et la croissance des bidonvilles, les infrastructures inadéquates et obsolètes, l’escalade de la pauvreté et du chômage, ainsi que la pollution et les problèmes de santé ne sont que quelques-uns des effets.

Les mentalités, les stratégies et les approches de l'urbanisation doivent changer pour que la croissance des villes et des zones urbaines devienne des opportunités qui ne laissent personne de côté, déclare ONU-Habitat.

À partir des articles de votre site

Articles connexes sur Internet

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *