Comment avoir un dressing écologique

Écrit par Floriane Caumont le 20/05/2020

Homme comme femme, la majorité d’entre nous a un dressing trop conséquent avec des vêtements qui ne nous sert plus, trop petits, trop grands, abîmés etc.

Et pourtant tu continues à racheter des vêtements et à les empiler par-dessus tous tes vêtements inutiles.

Dans ta démarche zéro déchet ce n’est vraiment plus possible ! Il y a des tonnes de solutions pour trier, recycler, faire maison ses propres vêtements à l’aide de vieux trucs que tu ne mets plus par exemple.

Dans cet article je te partage des conseils et astuces que j’ai pu te partager notamment grâce à ma sœur qui est couturière. D’ailleurs je t’invite à la suivre sur Facebook, Instagram et Pinterest sous le nom de Anaïs Maillet Créations

Trier son dressing à chaque saison

Lorsque tu fais ton tri de saison, pose toi les bonnes questions “est ce que je vais vraiment mettre ce vêtement, est ce qu’il me va encore ? ”

Si tu n’en veux plus tu le mets d’un côté et tu verras à la fin de ton tri ce que tu en fais (le transformer, le donner, le vendre etc.)

Si tu n’arrives pas à te décider sur un vêtement, tu peux toujours demander un avis extérieur à tes proches.

Pour ma part j’allège mon armoire par saison. J’ai une collection de vêtement automne/hiver et une printemps/été, que je tri chaque année. Quand l’hiver est terminé par exemple je stock le tout dans une valise, tu peux aussi les stocker dans des sacs de compressions qui te prendra moins de place.

Je te conseille le livre “La magie du rangement de Marie Kondo”, qui t'expliquera plus en détail et mieux que moi, bordélique que je suis, pour faire un tri dans ton armoire.

 

Nouvelle tendance : le reprisage

Un trou ou une tâche sur ton vêtement préféré, et tu penses que tu ne vas plus le porter. Détrompe-toi ! J’ai pour toi la solution qui avec un peu de patience, prolongera la durée vie de ton vêtement ; le reprisage. L’objectif de cette méthode est tout simplement de réparer ton vêtement abîmé en revalorisant la tâche ou brûlure à ta façon. Pour cela il existe plusieurs méthodes :

Le reprisage invisible

En tissant un vêtement de la même couleur que le tissu de base pour que ta réparation soit invisible comme son nom l’indique.

Il est recommandé de commencer avec un vêtement qui se tient bien. C’est à dire un tissu avec peu d'élasticité, et pas très épais.

Il te faut bien sûr du fil et une aiguille. Un torchon en coton est très bien pour démarrer. On peut utiliser un œuf à repriser en bois ou un fruit ferme pour s’appuyer. Enfin il faut rester motivé car cela nécessite de la patience et de la minutie.

Avec de la pratique tu deviendras la reine du reprisage de chaussettes, pour plus de fun, utilise des couleurs. Une idée trouvée sur le site les gambettes sauvages.

Le livre “Rapiécer et raccommoder” de Kerstin Neumüller te seras également de très bon conseil si tu veux en savoir plus sur le sujet.

L’application Clear Fashion

Elle permet d'analyser la qualité de tes vêtements en attribuant une note sur 100, elle te fait un résumé de ta note en expliquant qu'il n'est bon ou pas bon pour la préservation de l'environnement. Je l'ai testé, très simple d'utilisation il te suffit de scanner l'étiquette de ton vêtement.

Sache que la culture du coton est considérée comme l’une des plus polluante au monde car cette culture demande beaucoup d’eau et elle utilise beaucoup de pesticides. Les produits chimiques mit sur les champs de coton sont également néfastes pour la santé des cultivateurs c’est environ 22 000 morts par an… Sans parler que la main d’œuvre locale qui est très peu rémunérée.

C’est pour toutes ces différentes raisons que je t’invite vivement à privilégier les vêtements en coton biologique ! Le coton bio est cultivé sans produit chimique, ne pollue pas l’environnement et préserve la santé des agriculteurs.

Avant d’acheter des vêtements neufs

Commence par faire du recyclage. Pour cela tu peux déjà voir si ton entourage n’a pas des vêtements à te donner. Faire le tour des dépôts-ventes pour acheter d’occasion, tu pourras même trouver des vêtements neufs que des particuliers revendent. Les sites les plus connues sont Vinted et Vide-dressing.

Si tu ne trouves pas ton bonheur sur les vêtements d'occasion,  tourne-toi vers les marques éco-responsable, tu as par exemple Armedangels la plupart des leurs vêtements sont fabriqués à base de coton bio ou encore de tencel bio (fibre produite à base de pulpe de bois de bambou ou d'eucalyptus), sinon tu as dressing responsable, klow et pleins d’autres à toi de tester.

Le fait maison

Tu peux également faire de la récup’ de tes anciens vêtements pour en faire tout autre chose. Un vieux pantalon peut devenir un short par exemple, ou encore un Head band.

On la voit beaucoup sur les réseaux, la chemise d’homme transformée en robe pour petite fille, ou haut pour femme. Un pull peut se transformer en bonnet, également recouvrir un vase. Un vêtement uni qui est en bon état est le parfait vêtement à customiser.

On peut broder dessus, y ajouter de la dentelle sur le bas d’un pull ou encore rajouter des écritures que tu imprimes sur un papier transfert et qui se colle grâce au fer à repasser. Je me souviens des jeans troués à cause de mes chutes étant plus petite et ma sœur qui me cousait des sortes d’autocollants pour cacher les trous.

Tu peux également tisser des éponges tawashi à l’aide de chaussettes ou de tee-shirt.

A toi de jouer maintenant à tes aiguilles et ton tissu, laisse faire ton imagination et ta créativité ! Et n’hésite pas à me faire part de tes créations dans les commentaires.

N’hésite pas à me laisser un commentaire ou à venir directement échanger avec moi sur mon Instagram : @uneflexitarienne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 comments on “Comment avoir un dressing écologique”

  1. Le dressing écologique c'est là un trèèès vaste sujet.
    Je ne connaissais pas cette application clear fashion ! C'est installé ! Merci
    Le coton est une culture très gourmande en eau. D'autres tissus me semblent plus écologique comme le lin ou le chanvre.

  2. Je suis contente de voir que je fais pratiquement toutes ces choses, à la base ce n'est pas forcément pour l'environnement c'est aussi du bon sens, que ça ait un impact positif c'est un bonus. J'utilise souvent l'application Vinted mais je ne connaissais pas Clear fashion je télécharge ! Merci pour l'article 🙂

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram