Comment mettre en place un compost ?

Écrit par Floriane Caumont le 08/05/2020

Les personnes qui n’ont pas de compost chez eux, c’est soit parce qu’ils ne sont pas renseignés sur le sujet, soit qu’ils n’en n’ont pas l’envie, ou qu’ils n’ont apparemment pas le temps ou l’argent. Alors sache qu’avoir un compost chez soit ce n’est pas très compliqué, à moindre coût si tu lis mes conseils qui vont suivre, très rapide à mettre en place, en extérieur au fond du jardin, en appartement sans jardin ni balcon rien n'est impossible !

Sache que le compostage permet de réduire 30 à 40 % des déchets en cuisine soit un ⅓ de la poubelle d’un foyer, ou bien encore une centaine de kilogrammes de déchets recyclables par habitant, par an. Et là tu te dis oui mais j’en fais quoi de mon compost si je n’ai ni plantes ni fleurs ? Tu vas déjà jeter un coup d’œil sur mes articles potager d’intérieur et d’extérieur qui te donnera peut être envie de t’y mettre et sinon tu peux toujours faire du troc avec tes proches qui pourraient en avoir besoin. Tu remarqueras que j’ai toujours le dernier mot et solution à tous tes problèmes ! Donc pas d’excuse à présent tu peux avoir ton propre compost.

 

Le compostage c’est quoi ?

C’est recycler les déchets verts du jardin et les déchets principalement de la cuisine. Il permet la transformation des déchets en terreau très riche, les déchets se décomposent grâce aux bactéries, micro-organismes, et macro-organismes (les vers par exemple). Cela te permet de réduire tes déchets et donc de tendre vers le zéro déchet, de ne plus avoir à acheter d’engrais en jardinerie ou grande surface et donc d’utiliser un fertilisant 100% naturel. Le compost nourrit les plantes, les rends plus saines et plus résistantes aux maladies.

 

Trouver l’emplacement idéal

Ton compost doit absolument être à l’ombre sinon il va très vite sécher et tu n’auras pas facilement du terreau voir pas du tout car il doit toujours rester humide. Mais il doit également avoir un peu de soleil au cours de la journée. Si il a trop d’ombre il sera trop humide et finira par pourrir si il a trop de soleil il va dessécher beaucoup trop vite et ce n'est pas trop le but ! Il faut également qu’il soit en contact direct avec le sol qui est une source directe de micro-organisme et favorise alors le développement du compost.

 

Les différentes méthodes de compostages

1) Le compostage en tas

Bon comme son nom l’indique c’est créer son compost sur un peu de terre labourée au fond du jardin. Je te la conseille pas trop parce que ça demande beaucoup de travail notamment pour les mauvaises odeurs, les mouches etc. Donc voilà je t’informe juste qu’il y a cette méthode mais en vrai je ne t’en parlerais pas plus que ça parce que j’aime pas trop son principe !

2) Le compostage de surface

Tout comme le compostage en tas son objectif majeur est d’entretenir, d’améliorer la qualité  du sol par les déchets organiques. Il n’a pas vraiment le même processus qu'un compost on parle plus de paillis. C’est à dire que les déchets sont étalés à même le sol.

Cette méthode demande moins de travail car il n’y pas besoin de remuer le compost. J’aime beaucoup celle ci car elle permet également de maîtriser les mauvaises herbes.

On utilise notamment des feuilles mortes, de la pelouse tondue, des choses fanées de ton potager.

3) Le compostage en silo

Ici on compost directement dans un contenant (le silo) très souvent commercialisé en plastique mais je te conseille de privilégier le bois, tu peux également le faire toi même apparemment c’est pas très compliqué. Au niveau des avantages, c’est clairement un gain de place, ça accélère le processus de compostage et c’est quand même plus esthétique.

Pour le fonctionnement ça marche comme le lombricomposteur. Il doit être placé mi-ombre mi-soleil.

 

Composter en intérieur : c’est possible !

Il existe un système de compost d’intérieur qui s’appelle le lombricompostage. C’est un sorte de mini poubelle où tu vas pouvoir mettre tous tes déchets recyclables. Cette méthode permet d’avoir 45 kg de compost par an. Tu te dis surement “Ah non pas de compost à l’intérieur c’est dégoûtant bonjour les mauvaises odeurs !” Figure toi que le lombricomposteur ne dégage aucune mauvaise odeur sauf si tu mets quelques déchets qui en dégage une trop forte pour être arrêter par le lombricomposteur.

Donc ne met surtout pas d’épluchures d'échalotes, d’ail, d’oignons et aucuns restes d’origines animales c’est le seul inconvénient que j’ai trouvé concernant le fait de composter à l’intérieur, parce que sinon son côté facile d’utilisation, peu encombrant qui te permet de moins jeter de déchets à la poubelle je trouve ça quand même pas mal !

Pour l’utilisation suit bien ce qui est écrit sur ton lombricomposteur, ça n’est pas très compliqué tu as juste recouvrir de terre tes déchets ou d’un carton non humide afin de conserver le plus possible l’humidité

Attention à bien le surveiller, tu peux mettre un peu d’eau si tu vois que c’est sec. Il faut le remuer 1 fois par semaine aussi pour favoriser son développement et voir comment cela évolue. Tu obtiendras du compost en quelques mois, mais tu peux accélérer la décomposition des déchets en ajoutant des vers de terreau que tu trouves en jardinerie, ou une poignée d’ortie qui sont deux supers activateurs de compost.

 

Ce que tu peux mettre et ne pas mettre dans ton compost

J’en parlais un peu plus tôt, évite les produits d’origine animales, épluchures d’ails, oignons, échalotes qui dégagent des odeurs fortes lors de leur décomposition.

Certaines choses ne se décomposent pas comme les noyaux d’avocats, les épineux comme les rosiers quoique broyés tu peux les mettre dedans mais non broyés c’est pas la peine !

Tu bannis le pain rassi qui attire les rongeurs, et évite les fruits à coque très long à la décomposition.

Alors ne t’inquiète pas tu peux mettre tout le reste comme des épluchures de légumes, de fruits (sauf les agrumes qui sont trop acides pour le compost) du carton humide, papier absorbant usagé, coquilles d’œufs écrasées les pour que ça se décompose plus facilement, filtres à café, marc de café, sachet de thé, restes de pâtes, de riz.

 

J’ai fait le tour de ce que je trouve le plus important pour réaliser son compost maintenant à toi de jouer le jeu !

 

N’hésite pas à me laisser un commentaire ou à venir directement échanger avec moi sur mon Instagram : @uneflexitarienne.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

One comment on “Comment mettre en place un compost ?”

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram